Accès directs :
Les actualités
Le diagnostic de la Légionellose
>> Ce qu'il faut savoir <<

La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries du genre Legionella. C’est une bactérie qui se développe dans l’eau notamment lorsque sa température se situe entre 25 et 42°. + d'infos - d'infos

La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries du genre Legionella. Elle a été reconnue pour la première fois en 1976 à l'occasion d'une épidémie survenue à Philadelphie lors d'un congrès d'anciens combattants de l'armée des USA, d'où le nom de "Maladie du Légionnaire".

Les Legionella sont des bactéries naturellement présentes dans l'eau douce et qui se développent particulièrement lorsque la température se situe entre 25 et 42° C. On peut les trouver dans tous les milieux aquatiques naturels ou artificiels, notamment dans les installations mal entretenues : installations sanitaires (douches, robinets...), installations de climatisation et dispositifs de refroidissement (tours aéroréfrigérantes, circuits de refroidissement industriel), bassins et fontaines, réseaux d'eau minérale naturelle et équipements médicaux producteurs d'aérosols. L'homme s'infecte en inhalant un aérosol d'eau contaminée.

Il existe une forme bénigne, appelée fièvre de Pontiac, analogue à un syndrôme grippal, guérissant sans traitement en 2 à 5 jours. Le diagnostic de légionellose est rarement porté dans ces cas qui passent généralement inaperçus. La forme grave, appelée maladie du légionnaire, survient le plus souvent chez des personnes fragilisées (sujets âgés, immunodéprimés...). La maladie du légionnaire se traduit par une infection pulmonaire qui peut être sévère, entraînant le décès dans 10% des cas. Le diagnostic est confirmé par un laboratoire qui effectue une recherche de légionelles dans les sécrétions bronchiques, recherche d'anticorps dans le sang, d'antigènes dans les urines…

La légionellose se traite par antibiotiques. La durée du traitement est classiquement de 14 à 21 jours.


Le diagnostic de la légionellose n’est pas obligatoire mais recommandé pour les installations à risque. Il peut être réalisé par tout professionnel compétent et assuré. + d'infos - d'infos

Le diagnostic n’est pas obligatoire

Le diagnostic n’est pas obligatoire, mais il est recommandé pour les installations à risques. Il peut être réalisé par tout professionnel compétent et assuré.

Il consiste pour le professionnel à faire un état des lieux du bâtiment afin d'identifier et de recenser les éléments à risques tels que les bassins, ballons de stockage, etc, puis à faire des prélèvements et enfin à rédiger un rapport.

 
Recommandations pour réduire le risque lié aux légionelles

Il est possible de réduire le risque lié aux légionelles en agissant prioritairement sur une bonne conception et sur l'entretien des circuits et des installations susceptibles de diffuser des aérosols contaminés par des légionelles : tours aéroréfrigérantes, jacuzzis, installations de production et de distribution d'eau chaude sanitaire (ballons de stockage, réseaux d'eau, pommeaux de douche, robinets, etc) dans les établissements recevant du public, les établissements de santé, les établissements thermaux, les logements collectifs et les maisons individuelles.

Dans les installations à risques, une désinfection préventive récurrente peut être mise en œuvre au moyen d'eau de javel ou de permanganate de potassium. Un protocole type de désinfection vous est fourni dans la partie professionnelle du site. Il est en revanche déconseillé d'utiliser des désinfectants en continu dans les réseaux d'eau chaude sanitaire.

Pour les personnes à risque, tels que les établissements sanitaires et sociaux et les établissements hospitaliers, l'utilisation de filtres bactériens changés périodiquement (exemple filtres Pal ) peuvent être utilisés.

Les bains doivent être préférés aux douches et la production d'eau chaude sanitaire instantanée aux ballons de stockage.

< Radon   | Légionellose |   Prêt à Taux Zéro >